Chers bien-aimés, 

Que la paix du Seigneur Jésus-Christ soit avec vous. Nous vous présentons ci-dessous un court extrait de Confessions Troublantes de Georges... Nous ajouterons par la suite beaucoup d'autres informations pour vous aider à saisir la portée de cette Nouvelle sur votre vie spirituelle.

 

Présentation de la nouvelle en images. 

confessions-troublantes-de-georges

Pour l'instant, 4 images sont insérées et nous comptons en ajouter dans le futur.

 

 

Court extrait en texte:

― Sais-tu comment je fais pour entretenir mon train de vie ? demanda Georges.

― Je suppose que les bénéficiaires de tes miracles te font des dons consistants. Ça va de soi ! répondis-je.

Le silence s’installa et Georges ne répondit pas immédiatement à ma remarque. Pensif et songeur, il regarda fixement tantôt l’écran, tantôt le plafond. Il fixa tout ce qui pouvait contenir son attention.

― Si j’abandonne ce que je fais pour avoir de l’argent, est-ce que Dieu me donnera un autre moyen de subsistance ? demanda Georges.

― Ça dépend ! Ce qui est sûr, tu ne peux vivre de faux miracles et accepter les dons, expliquai-je. Ceux qui te font les dons le font au nom du Christ. Et du moment que tu les sais faux, tu dois arrêter d’impressionner les gens et tu dois chercher un vrai métier.

― Le problème n’est pas là-bas. Je… Bon… Hum ! Georges balbutiait.

― C’est où le problème ? demandai-je.

― Les miracles ne me donnent pas directement de l’argent, mais…

― Mais ?

― Tu es un très bon chrétien et je sais vraiment que ta foi est pure. Ta vie est très bien je t’assure et le Seigneur va te bénir, exhorta Georges.

― Oui mais, nous parlons de toi. Si l’esclavage des démons ne te rapporte pas, à quoi telles contraintes te servent-elles ? Pourquoi t’es-tu assujetti aux démons pendant si longtemps si tu n’y gagnais rien du tout ? insistai-je.

― La vérité est que je suis marié à une Américaine ; et c’est elle qui finance mon ministère et mon séjour au Mali, annonça Georges.

― Attends, mais attends un peu. Est-ce à dire qu’une autre femme finance ton concubinage avec Aïcha ?

― Tu vois bien que je ne mérite pas le pardon du Christ ! réagit-il.

― La question ne se pose pas du côté du Christ. A toi de décider ! Il me semble que tu sais depuis hier ce qui est juste, et tu as peur de la pauvreté, remarquai-je.

De la tournure du récit, je perçus Georges d’un regard tout à fait différent. Convaincu de péché, il semblait craindre les entours de la repentance et cherchait des garanties de sécurité.

― Sais-tu qu’il est difficile aux riches d’aller au Paradis ? demandai-je. Sais-tu que le sort du faux prophète est terrible ?

― Pourquoi tu utilises le mot « terrible » ? demanda-t-il. Tu ne vois donc pas que je suis assez effrayé ?

― La fin du faux prophète est dans l’étang de feu de l’enfer avec le diable. C’est écrit noir sur blanc dans le livre de l’Apocalypse de Jean, répondis-je.

― Oui, mais tu n’avais pas besoin d’ajouter terrible ! reprocha Georges visiblement troublé.

― Parce qu’à tes yeux l’éternité dans le feu de l’enfer est douce ? demandai-je. Disons les mots qu’il faut pour désigner les faits correspondants. Le sort des faux prophètes est terrible ; oké ? Si tu préfères… l’avenir du faux prophète est dans le feu de l’enfer ; ça te va ?

― Je ne te savais pas si cru, répondit Georges.

― Sais-tu que pour suivre le Christ tu dois te dépouiller de tout encombrement matériel et social ? A quoi te sert le luxe sans Paradis ?

Fin de l’extrait

 

Liens Utiles

Lire un autre extrait de cette Nouvelle

Télécharger gratuitement la Nouvelle, en formats PDF, Mobi ou epub

ISBN de cette Nouvelle Imprimée: 9781520621036
Lien pour obtenir la version imprimée

Présentation de Confessions Troublantes

Un mot sur l’auteur

 

Dieu vous bénisse.

Shalom !

Achille